Ces fichus droits d’auteur

Le barème de l’UPP reste le plus utilisé à aujourd’hui
Crédit Laurent Mayeux

J’ai hésité avant d’écrire cet article que je prérarais dans ma tête depuis plusieurs mois. Mais c’est une conversation avec un chef de pub en agence qui m’a incité à le rédiger. Je me suis dit « Là, Laurent, faut vraiment faire quelque chose. » Avec ce chef de pub, on évoque un projet client ensemble pour lequel l’agence m’avait demandé un devis. Vient la question des droits. Je lui demande les utilisations et diffusions prévues des images à produire afin de lui deviser les droits d’auteur. Et ce chef de pub d’être très surpris de l’existence des droits pour les photographes.

Distinguer la communication corporate et la publicité

J’admets que chez les annonceurs, tous les chargés de communication ne soient pas au fait des droits d’auteur. D’ailleurs pour des usages en communication d’entreprise, personnellement je forfaitise de plus en plus souvent les droits et je les inclus dans les honoraires. En revanche, dès qu’il s’agit d’images à vocation publicitaire ou qui font l’objet d’une campagne publicitaire, je devise des droits. Ce n’est pas une liberté que je m’octroie mais tout simplement l’application de la loi liée au Code de Propriété Intellectuelle. Heureusement, le cas cité plus haut reste une exception et les communicants en agence connaissent -sinon le mode précis de calcul-, l’existence des droits.

Des droits d’auteur pour les musiciens mais pas pour les photographes

La question des droits d’auteur n’est jamais un thème super sexy et divise également les photographes entre eux. Cependant elle mérite qu’on s’y attarde car au delà d’une source de revenus pour les auteurs, c’est aussi une façon de penser et de travailler qui garde toute sa place aujourd’hui. On admet plus facilement l’existence des droits pour les musiciens ou les écrivains par exemple que pour les photographes, pourtant assujettis de la même façon au Code de Propriété Intellectuelle. Le principe inventé par Beaumarchais, reste simple et d’actualité ; plus l’image est diffusée, plus elle contribue à la promotion d’un produit ou d’un service, plus son auteur est rémunéré.

A cela on oppose souvent le système anglo-saxon du copyright. Ce dernier, à l’image de l’état d’esprit et du pragmatisme de ses utilisateurs, est plus facile dans sa mise en oeuvre. Pour faire court (car je ne suis pas juriste), une fois la licence du copyright acheté, vous pouvez utiliser plus ou moins librement les images. En conséquence, les niveaux tarifaires de nos confrères outre-Atlantique sont sensiblement plus élevés que les nôtres. Et ça on le souligne rarement. Moi le premier, je préfèrerais vendre une licence de copyright que des droits d’auteur limités à certains usages…

Copyright versus droit d’auteur

Il est vrai que le mode de calcul des droits est archaïque et n’a pas suivi l’évolution des usages notamment digitaux. Les barèmes ont été pensés avant tout pour le print et sont parfois d’une complexité sans nom. Il appartient dès lors au photographe de simplifier leur calcul et leur application face notamment à un annonceur qui ne sait pas forcément tous les usages qu’il fera des images produites.

Avoir une démarche d’auteur

Finalement, le plus regrettable c’est de constater qu’un nombre croissant de photographes, se lançant sur le marché professionnel en étant mal formés, ne connaissent même pas l’existence des droits d’auteur en photographie. Peut-être que le problème est ailleurs. Aucune formation n’est exigée pour s’installer en tant que photographe professionnel. Enfin, pour revendiquer des droits d’auteur, il faut être non pas juste un photographe « presse-bouton » mais un auteur…

Vous abonner au blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s